Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Quand Papa gère les vacances scolaires

Quand Papa gère les vacances scolaires

Voilà deux mois que j'ai repris le chemin du travail alors même si la période est propice aux congés et aux journées sur le canapé, il n'était pas envisageable de déjà demander à me reposer.
Se reposer, c'est bien ce que Mr Ordinaire s'était imaginé alors qu'il attendait patiemment ses vacances. Il avait juste oublié un détail, peut-être même deux d'ailleurs...
 
Depuis qu'il est devenu Papa, Mr Ordinaire a rarement passé plus d'une journée seul avec Miss N. et Petite I. Tout au plus quelques heures par jour lorsque j'avais retrouvé les bancs de l'Université ou bien lors de mes rares escapades pour faire quelques boutiques (malheureusement trop rares...).
 
Ce soir s'achève sa première semaine de torture à la maison avec les demoiselles et je peux simplement reconnaître qu'il a géré son duo à merveille!
 
Papa at home
 
Le premier soir pourtant, j'étais loin de vouloir le féliciter lorsque je suis rentrée après ma journée de repos boulot... 
 
--> Dans notre salon, j'avais l'impression que le coffre à jouets avait explosé tant l'étalage d'objets ne pouvait être le résultat d'une simple journée de jeux.
--> Dans la cuisine, la vaisselle de la veille était sur le point de devenir la vaisselle de deux jours.
--> Aucune casserole sur le feu, aucune idée de repas, aucun couvert sur la table (rien que les restes du goûter).
 
En plus de ça, Monsieur m'annonce la bouche en coeur "qu'il va faire un tour" car il a besoin de se changer les idées. À ce moment là, je crois bien que j'ai ri (Quand je m'énerve je ri. Parfois). Je me souviens même de lui avoir dit:  
 
"Ah mais je crois que ça ne va pas être possible!".
 
Petite I. s'accrochait déjà à la jambe de mon pantalon et ses machoires brassaient de l'air pour demander une tétée de retrouvailles.
Pacman.jpg
 
Miss N. de son côté faisait ce qu'elle pouvait pour me montrer qu'elle aussi était ravie de me retrouver et en général la connerie est imminente...
*****
 
Il n'est finalement pas sorti et rapidement le brouillard s'est dissipé. Il m'a raconté leur journée et je crois que, malgré moi, j'attendais qu'il reconnaisse à quel point il était difficile d'être seul avec les demoiselles (tout en gérant les repas, le ménage, etc.).
Peut-être que j'aurais aimé qu'il s'excuse pour toutes ces fois où il m'a eu dit:
 
"Tu n'as qu'à retourner travailler et moi je resterai me reposer à ta place".
     
Il ne m'a rien dit de tout ça mais cela ne m'a pas empêché de sourire...
 
- J'ai souri lorsqu'il s'est couché avant 22H le premier soir et qu'il ne s'est pas réveillé quand Petite I. a pleuré pendant la nuit.
- J'ai souri lorsque Miss N. est venue me dire à l'oreille: "Papa está harto!" (Papa en a marre!). 
- J'ai souri quand je l'ai entendu dire à Miss N. qu'il allait l'envoyer dans le garage pour tenir compagnie aux souris.
- J'ai souri lorsqu'il m'a raconté comment il avait réveillé Miss N. de sa sieste alors qu'elle avait fait le cirque pendant une heure avant de finalement s'endormir.
 
Aujourd'hui je sais que c'est lui qui a le sourire car dès 14h je serai à ses côtés pour gérer nos Princesses. J'espère que ce week-end lui permettra de recharger ses batteries car dès Lundi ce sera reparti pour une nouvelle semaine de folie! Et oui, les vacances scolaires en Espagne, c'est jusqu'au 9 Janvier!
 
Courage Papa Ordinaire! 
 

Rendez-vous sur Hellocoton !