Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Feb

Mes filles, mes racines

Publié par Madame Ordinaire  - Catégories :  #Quotidien d'expatriée

Je prends rarement le temps de m'asseoir et de regarder derrière moi pour me rendre compte de tout le chemin que j'ai parcouru avant d'arriver ici aujourd'hui.

Cette année, cela fera dix ans que je vis en Espagne et pourtant, je me souviens parfaitement des dernières heures qui ont précédé mon départ. Si à ce moment là on m'avait montré tout ce que j'étais sur le point de vivre, je ne l'aurais certainement pas cru.

Je mentirais en disant que mes débuts en tant qu'expatriée se sont bien passés. Il m'a fallu moins de deux mois avant de trouver du travail mais ce temps m'avait alors semblé interminable. Je ne cessais de me demander dans quelle galère je m'étais embarquée et surtout, comment j'allais pouvoir m'en défaire. 
J'ai eu longtemps la conviction que ma vie n'était pas dans ce pays. Trop de manque, trop de distance, trop d'absence. Rien que la première année, je suis rentrée trois fois en Bretagne... Je partais le coeur léger, impatient. Je rentrais vidée, comme si à chaque nouveau voyage je laissais une part de moi là-bas.
Puis, le temps a passé, les séjours se sont espacés et je me suis habituée à ce manque.
Je me suis habituée à l'idée que je n'étais plus de là-bas, même si je n'étais pas non plus d'ici...

 

Racines.jpg

 

On me demande souvent si cela n'a pas été trop difficile de vivre une grossesse (puis deux), un accouchement (puis deux) alors que j'étais si loin de ma famille. S'il n'était pas trop compliqué de vivre tous ces chamboulements dans une langue qui n'est pas la mienne. En réalité, tout me semblait alors évident.

J'ai envie de dire que c'est bien cela qui m'a aidée à planter mes racines dans ce pays. Mes filles sont nées en Espagne, elles grandissent dans ce pays et elles me parlent dans cette langue que je maitrise aujourd'hui parfaitement. Elles m'ont aidée à m'ouvrir davantage à la culture d'ici, à m'investir davantage dans les relations que j'avais.

 

Il n'y a plus de place pour le doute désormais. Certains changent de ville, de région. En changeant de pays, j'ai arraché mes racines de l'endroit qui m'a vu grandir. En donnant naissance à mes filles, j'ai accepté de planter mes racines à l'endroit qui les voit grandir, jour après jour.    

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article
C
Je viens de découvrir ton blog par hasard et cet article me touche beaucoup. Je vis depuis 1997 en Allemagne. Je n’ai pas choisi ce pays, c’est un Berlinois qui m’a emporté ici. Depuis, nous avons 2 enfants et ma famille en France me manque toujours terriblement. Un jour, mes collègues m’ont offert une carte avec cette jolie citation d’un poète allemand: &quot;Nous naissons pour ainsi dire provisoirement quelque part. C´est peu à peu que nous composons en nous le lieu de notre origine, pour y naître après coup, et chaque jour plus définitivement&quot; R. M. Rilke.<br /> Et je trouve cela tellement vrai! Bonne continuation en Espagne.
Répondre
N
<br /> Non, j'ai pris mes distances (physiques), mais je vis à 12 km de mes parents, et dans la même commune que l'une de mes soeurs!<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Dans la même commune! J'espère que vous arrivez à vous entendre malgré tout...<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Planter ses racines dans un autre pays en y faisant nos enfants, très jolie image. C'est un peu ce que je vis en France. on a un petit bout de partout avec nous<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci pour ces quelques mots! Chaque endroit laisse une trace en nous, c'est évident! À bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> C'est un très bel article, très bien écrit, très touchant. Tu connais peut-être ce dicton ango-saxon qui dit "Home is where the heart is". Je crois que tout est dit.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> gros bisous ma belle<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci Isa! Je connais en effet cette phrase et ces mots me parlent énormément... Bises à toi aussi<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> Ah que j'aurais aimé vivre la même chose que toi : m'arracher à ma famille et partir loin, dans un pays où la langue m'aurait été étrangère..<br /> <br /> <br /> Il n'est jamais trop tard, non?<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Pourquoi dis-tu ça? Tu es à distance de ta famille d'après ce que tu m'as dit dans un précédent commentaire? Il n'est jamais trop tard à mon avis, à chacun de voir!<br /> <br /> <br /> <br />
O
<br /> C'est vraiment une très jolie conclusion qui est tellement bien en accord avec ta photo !! Bel article, bravo !<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci Onee! <br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Ma fille est née en Inde. Je me suis mariée en Inde. Mon fils devrait naître en Inde. <br /> 3 ans de nos vies ici...<br /> Puis un retour en France avec un désir de repartir ds qq années.<br /> Où sont nos racines ? je l'ignore..<br /> On s'enrichit de nos passages, de nos origines...<br /> Et finalement les racines st ds nos coeurs & pas forcément sous nos pieds :) <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Je partage ton avis, ce que j'essaye de dire c'est qu'avant la naissance de mes filles, je n'avais vraiment pas l'impression de vouloir m'intégrer dans ce pays. J'ignore de quoi sera fait demain,<br /> ici ou ailleurs peu importe après tout!! Je suis riche de tout ce que j'apprends ici mais cela ne veut pas dire que je suis résignée à ne plus quitter cet endroit.<br /> <br /> <br /> <br />

Archives

À propos

Blog Lifestyle d'une Bretonne Expatriée