Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Ce qui me manque de l'Espagne

Ce qui me manque de l'Espagne

Ce qui me manque de l'Espagne

C'était ma période préférée de l'année lorsque je vivais en Espagne, ces quelques semaines qui s'étirent une fois l'Hiver terminé, juste avant l'arrivée de l'été et de cette chaleur écrasante que je ne savais malheureusement pas apprécier. J'aimais ces températures printanières toujours agréables, les journées que l'on voit s'allonger, le retour des terrasses ensoleillées et de ces moments que l'on a plaisir à partager autour d'un verre avec quelques amandes grillées.

Abril, Mayo, Junio... Trois petits mois à prononcer tout doucement afin de mieux les apprécier. J'ai toujours autant de plaisir à m'exprimer dans cette langue qui m'a tant appris. Je joue encore avec les mots dès que l'occasion se présente et je mesure ma chance de pouvoir échanger si souvent avec Mr Ordinaire sans écorcher le moindre mot.

Cette année, je ne suis pas en Espagne durant cette période et je ressens parfois ce manque de mes habitudes d'avant. Je repense à ces endroits où j'aimais me promener, ces recettes que je n'ai pas eu l'occasion de refaire (ni de déguster) depuis de longs mois, ces paysages que j'ai tant admirés et cette maison que j'ai quittée...

Ce qui me manque de l'Espagne
Ce qui me manque de l'Espagne
Ce qui me manque de l'Espagne
Ce qui me manque de l'Espagne
Ce qui me manque de l'Espagne
Ce qui me manque de l'Espagne
Ce qui me manque de l'Espagne
Ce qui me manque de l'Espagne

Est-ce que je peux vraiment dire que cela me manque alors que rien de tout cela ne saurait aujourd'hui me faire repartir? Ces souvenirs me sont précieux, je sais que ces endroits et ces sensations seraient à portée de main si je le voulais bien. Pourtant j'ai choisi de ne plus lutter et d'accepter que je ne suis pas prête à y retourner.

J'entends souvent les gens qui m'entourent me raconter leurs envies de palmiers, de sable fin et de Méditerranée, des paysages de ce pays qui fut le mien durant une dizaine d'années. Je ne parviens pas encore à partager ces envies tant c'est ma Bretagne qui me fait rêver, tant je suis incapable de m'éloigner à nouveau de ces endroits qui m'ont si longtemps manqué.

Ce manque de ce qui était mon quotidien auparavant est totalement écrasé par ce qui me lie à cette région. Je ne peux que patienter pour savoir combien de temps il me faudra pour laisser la place à l'envie d'essayer...

Tiempo al tiempo.
Laisser du temps au temps.

Rendez-vous sur Hellocoton !