Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 Sep

Maman au bout du monde

Publié par Madame Ordinaire  - Catégories :  #Quotidien de Maman

Maman au bout du monde

Avec toute cette histoire de rentrée, de nouvel agenda à gribouiller, de planning à organiser et d'inscriptions diverses à gérer, j'ai l'impression d'avoir très vite coulé. Je ne peux même pas mettre ça sur le compte d'un été que j'aurais passé à travailler puisque j'ai eu la chance de pouvoir me reposer mais les faits sont là, deux semaines à peine et je suis épuisée.

C'est probablement lié au calendrier et à ces dates anniversaires que j'aimerais oublier mais en ce moment je me sens plus que jamais au bout du monde, voire au bout tout court.
Je réalise que ça fait maintenant
deux ans que je gère seule le quotidien de mes Demoiselles et ça commence à tirer sévèrement sur la corde. Auprès de moi il n'y a pas de Maman, de Belle-Maman, de Baby-sitter ou même de Belle-Sœur, il n'y a personne d'autre que moi.
Deux ans que tout repose sur mes épaules et en deux ans j'ai complètement oublié ce sentiment que l'on ressent lorsqu'on peut compter sur quelqu'un d'autre que soi. Ce ne sont malheureusement pas les occasionnels séjours de Mr Ordinaire qui parviennent à me soulager alors je me raccroche tant bien que mal à tout ce qui peut m'aider à garder la tête hors de l'eau.

Vendredi dernier, à la veille d'un week-end où je confiais exceptionnellement mes Demoiselles, la fièvre s'est invitée chez ma toute petite et très vite j'ai vu la perspective d'un moment de répit se débiner.
J'ai laissé la nuit passer avant de me décider et le lendemain matin, la fièvre ayant baissé, j'ai finalement réussi à m'échapper.

Demain je vous parlerai de ce bel endroit où j'ai passé la nuit samedi dernier. Je ne sais pas si c'est le lieu en lui-même ou bien le cadre dans lequel il se trouve mais cette nuit m'a permis de recharger mes batteries et d'oublier momentanément la routine.

En attendant de reprendre correctement le rythme pour les semaines à venir, il va falloir que je trouve d'autres remèdes miracles pour les jours difficiles!

Et vous, comment gérez-vous ces jours difficiles?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article
Y
je viens de vous connaitre tout à fait par hasard en faisant une recherche sur un site touristique et je reste pantois devant la force et la sensibilité dont vous faites preuve ;<br /> je vis avec 3 femmes : Catherine mon épouse,Aurélie ma fille et Lola ma petite fille et vous étes toutes les trois un exemple pour nous quatre .<br /> un grand bravo à vous et merci de nous faire savoir si ce message vous est parvenu.
Répondre
G
Encore moi... Il faudrait organiser des week-end entre mamans célibattantes et accueillir nos enfants une fois de temps en temps... Rhoooo....
Répondre
M
En voilà une idée qu'elle est bonne!
G
Bonjour,<br /> J'ai 3 enfants, je ne suis pas toute seule, j'ai le papa auprès de moi mais en revanche, nous n'avons aucune aide extérieure (maman, belle-maman...) et depuis le mois d'août, le papa connait des pbs de santé et donc des semaines d'hospitalisation. J'ai également connu la sensation que tu décris avec mes 2 premières dont j'étais séparée du papa et ce pendant 3 années environ. J'ai pensé ne pas m'en sortir et puis... elles ont grandi... finalement très vite. Le petit dernier est très remuant et passer de 2 enfants à 3 n'a pas été une mince affaire sur le plan organisationnel (boulot, logistique maison...). Au fil des jours, j'ai l'impression de mieux m'organiser ; chaque jour qui passe est une victoire. Notre petit dernier n'a jamais été dormir "ailleurs" le temps d'un week-end ou d'un mercredi (il a 2 ans et demi), c'est un tout petit pesant. Je te remercie pour cet article dans lequel je me suis reconnue... A bientôt.
Répondre
M
Bonjour Gaëlle,<br /> Merci beaucoup pour ce commentaire et pour ce partage d'expérience! C'est vrai qu'au final elles vont grandir très vite et ce ne sont pas ces souvenirs que je garderai de l'époque actuelle mais quand on arrive à admettre que c'est difficile, on vide un peu son sac aussi ;-)<br /> À bientôt!
A
Bonjour,<br /> Cela fait déjà 7 ans que j'élève mes deux enfants seule (leur père réside à l'étranger et nous sommes séparés) et je n'ai pas encore trouvé la réponse à cette question. A chaque moment de crise, je réfléchis à une nouvelle organisation qui me permettrait de trouver un nouveau souffle pour continuer....Ce nouveau souffle ce sont souvent les enfants qui me l'inspirent quand ils voient que leur maman est au bord du "craquage"...Un bisou, un sourire d'encouragement, une caresse du pied le matin au petit déjeuner et puis je me réfugie dans la lecture d'un livre auquel je tiens....Des hauts, des bas, des petits et des grands bonheurs, des moments de doute voire de désarroi devant l'enjeu à relever...Mais l'aventure est belle quand même....Bon courage à vous.
Répondre
M
Certes l'aventure est infiniment belle mais si ces jours compliqués pouvaient nous être évités, je ne pense pas qu'elle le serait moins! <br /> Le père de mes filles est lui aussi à l'étranger alors tout devient plus compliqué avec la distance à gérer.<br /> Merci pour ton message en tout cas et bon courage à toi également ;-)
C
J'espère que tu vas retrouver ta forme rapidement et sortir la tête de l'eau. Ce n'est pas facile quand on n'a personne sur qui se reposait de temps en temps. je sais de quoi je parle en vivant à Toulouse et ma famille près de Brest alors que mon mari part souvent à l'étranger plusieurs mois en mission. Mais maintenant mes 4 enfants sont ados et c'est vrai que c'est plus facile. Je souhaite plein de courage en tout cas pour passer ses dates anniversaires.
Répondre
M
Merci beaucoup pour ton message, je vois que tu comprends aisément ce qu'est mon quotidien actuellement puisque tu as eu l'occasion de passer par là...
C
Ton billet est très touchant ! J'admire ton courage.
Répondre
M
Parfois il m'arrive de déborder un peu sur ce blog mais promis, ça restera exceptionnel ;-)
K
Je te dis bravo, c'est difficile de tout gérer toute seule... Bises.
Répondre
M
Merci Isa, il y a des jours avec et des jours sans comme on dit ;-)<br /> Bises
M
Chapeau bas Mme Ordinaire !<br /> <br /> Ouff, cela doit être vraiment épuisant, j'espère que tu es bien entourée d'amis et de bonnes connaissances au moins, sinon ça ne doit pas être gagné du tout...<br /> <br /> Déjà que moi je trouve qu'ici je n'ai pas grande aide... parce qu'il faut dire que quand on rentre al pueblo (et tu sais ce que c'est) on est épatés de voir l'implication de grand-mères, grands-pères, tantes, grandes-tantes, etc. Quand je suis là-bas, je me dis, et bien ici je pourrais en avoir quatre d'enfants ! (bon, je plaisante un peu...) mais même ChériGuiri est d'accord à dire que pour les enfants la vie est plus facile en el pueblo. <br /> <br /> Alors tu sais ce que j'ai envie de te dire ? que tu dois être une super maman et que tu peux être hyper-mega-super fière de toi !<br /> <br /> Belle journée, feliz día, bon dia !
Répondre
M
Gracias Margarida!<br /> Je ne pense pas être une super Maman, loin de là, mais parfois ouvrir les vannes pour se plaindre un peu, ça fait du bien... <br /> D'un autre côté, je ne peux pas dire que j'étais beaucoup plus aidée quand je vivais en Espagne mais au moins nous étions deux et c'est déjà énorme! <br /> Je reste toujours positive et comme les enfants grandissent aussi, certaines choses deviennent plus faciles à gérer.<br /> En tout cas merci pour ton gentil message et belle journée à toi aussi ;-)

Archives

À propos

Blog Lifestyle d'une Bretonne Expatriée