Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Rendez-vous chez l'orthoptiste

Rendez-vous chez l'orthoptiste

Rendez-vous chez l'orthoptiste

Tout a commencé lors de la visite médicale en fin d'année de petite section. L'infirmière avait laissé un courrier m'invitant à consulter un spécialiste pour vérifier la vue de Petite I. Je ne m'étais pas vraiment inquiétée et j'avais laissé passer l'été sans même y repenser. Après la rentrée, Miss N. se plaignait beaucoup de migraines et même si les débuts au CP sont délicats, je me suis dit qu'un contrôle de sa vue ne serait pas négligeable non plus.

Lorsque j'ai cherché à prendre rendez-vous pour mes Demoiselles, la secrétaire du cabinet d'ophtalmologie m'a proposé une date pour Janvier 2016. J'ai manqué de rire avant de comprendre qu'elle était vraiment sérieuse... Je lui ai expliqué que cela risquait d'être compliqué alors elle a fini par me trouver un créneau pour voir rapidement l'orthoptiste 

Le jour du premier rendez-vous, nous étions parties à la pêche et nous sommes arrivées très en retard (et très sales) au cabinet. On m'a dit que le docteur ne pourrait pas prendre les deux Miss cette fois-là et que j'allais être obligée de reprendre rendez-vous (tout ça à cause de quelques palourdes...).
Puisque Miss N. se plaignait tellement de migraines, j'ai préféré que ce soit elle qui passe ce jour-là.

Elle s'est installée, a répondu aux questions et au moment de l'exercice où elle devait dire les lettres qu'elle arrivait à lire, il y avait une petite voix derrière moi qui disait:
"Ça ce n'est pas un O c'est un D. Ça ce n'est pas un R c'est un P".
Je me suis d'abord demandé si c'était vraiment nécessaire que Petite I. vienne en consultation puisqu'il était clair qu'elle voyait parfaitement bien, je me suis ensuite demandé comment je ne m'étais pas rendue compte qu'elle connaissait déjà toutes ces lettres (et puis je lui ai demandé de se taire aussi).
Comme Miss N. a vite terminé avec le docteur, elle a finalement accepté de voir Petite I.
Cette fois, il y avait des dessins à identifier sur le mur du fond.

"Ça c'est quoi? Une pie.
Ça c'est quoi? Une marguerite.
Ça c'est quoi? Je ne sais pas.
Ça c'est quoi? Je ne sais pas".

Sur le moment j'ai presque trouvé ça drôle. Connaissant la Demoiselle, elle était capable de ne pas donner la réponse car elle a bien compris que c'est de cette façon qu'elle aurait ses lunettes. Depuis le temps qu'elle m'en réclame...

"Ça c'est quoi? Je ne sais pas".

Gloups. Il y avait un problème. Rien de méchant mais il allait falloir revenir un autre jour pour y voir ça de près (Haha qu'elle est bonne).

Ce matin, nous avions rendez-vous au même endroit mais cette fois avec l'ophtalmologiste. J'étais parvenue à mettre le collyre dans les yeux de la Demoiselle qui avait donc des pupilles dilatées au maximum et j'étais persuadée que nous allions quitter le cabinet en oubliant rapidement cet incident.

Au lieu de ça, nous sommes reparties avec une ordonnance pour une paire de lunettes, un grand sourire pour la Demoiselle et une pointe de jalousie pour sa grande sœur. J'aurais bien aimé partager sa joie de porter bientôt des lunettes ("Des rouges, hein Maman, je veux des lunettes ROUGES!") mais je me souviens trop bien de ma propre déception lorsque l'on m'avait annoncé que j'allais devoir en porter.

Ce soir en allant se coucher, elle m'a dit qu'elle avait finalement changé d'avis.
Pour ses lunettes, elle préfère les avoir comme l'arc-en-ciel, de toutes les couleurs.
Moi je me demande surtout comment tiendront des lunettes sur un si petit nez...

Rendez-vous sur Hellocoton !