Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
L'effet du livret scolaire

L'effet du livret scolaire

L'effet du livret scolaire

Ce matin elles vont se lever comme elles l'ont fait durant toute l'année.

Miss N. la première, jamais fâchée de voir la nuit se terminer.
Petite I. bien après, le réveil étant bien souvent plus compliqué.

Une fois préparées, je les conduirai jusqu'à l'école pour leur dernière journée de cette année scolaire. Elles ont compté les jours tant elles étaient impatientes de voir enfin la date arriver, elles ont tant attendu de pouvoir enfin ranger les cartables. Ce soir il n'y aura plus qu'à attendre que la cloche se décide à sonner...

Plus de réveil, plus de devoirs, plus de "dépêchez-vous" ni de "on va encore être en retard".

À nous les petits-déjeuners qui s'éternisent et le départ en vacances à organiser, à nous les plaisirs de l'été par milliers et les cahiers de vacances vite oubliés, à nous la joie d'être ensemble pour en profiter.

Ce soir elles seront en vacances!

L'effet du livret scolaire

Ce soir ce sera la fin du CP pour Miss N., la fin d'une année durant laquelle je l'ai vue beaucoup changer. Au-delà des apprentissages et de l'évolution normale liée à son âge, ce dont je suis le plus reconnaissante à son enseignante est d'avoir permis à ma Demoiselle de s'ouvrir davantage. Au fil des mois je l'ai vue s'affirmer et sortir doucement de la carapace dans laquelle elle semblait enfermée. Depuis qu'elle sait lire, elle met des mots sur ses colères et sur ses angoisses, elle raconte et elle partage, elle écrit et elle extériorise. J'ai toujours été persuadée de l'importance qu'avait la première année de l'école primaire mais jamais je n'aurais imaginé qu'elle puisse ainsi la transformer. Je ne me lasse pas de la voir plongée dans ses livres, je reste muette lorsqu'elle lit des histoires à sa sœur et plus rien n'a d'importance lorsque c'est à moi qu'elle raconte ses histoires.

Ce soir ce sera la fin de la Moyenne Section pour Petite I., la fin d'une année durant laquelle il a fallu souvent lui expliquer qu'elle devait encore attendre un peu pour aller en CP! Cette année n'a pas réussi à apaiser chez elle cette soif d'apprendre et ce besoin de découverte qui l'anime mais elle est parvenue à canaliser une énergie trop souvent débordante. Bien que bavarde, la Demoiselle sait désormais écouter lorsque quelqu'un parle et elle a compris qu'elle devait connaître les lettres si elle voulait apprendre à lire. Je lui ai dit qu'il n'y avait pas d'urgence à savoir lire ou écrire car pour le moment ses dessins parlent déjà pour elle...

Ce n'est qu'au moment où j'ai signé les livrets scolaires que j'ai réalisé combien cette année mes Demoiselles avaient changé. Je ne sais pas si c'est le fait de voir écrit noir sur blanc les acquis d'une année ou de lire les appréciations des enseignantes, tout ce que je sais c'est qu'il n'y a pas en moi l'ombre d'un regret.

Ce soir elles auront terminé leur deuxième année scolaire en France et je leur dirai une nouvelle fois combien je suis fière de leurs progrès, combien je suis heureuse de les voir grandir ainsi et à quel point j'ai confiance dans tout ce qui est encore à venir.

L'effet du livret scolaire

Rendez-vous sur Hellocoton !