Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Des vagues

Des vagues

L'idée de ce pique-nique au bord de la mer m'avait occupé l'esprit depuis le début de la semaine. Le ciel du week-end dernier n'avait pas permis cette entorse à notre routine habituelle alors il avait été décidé qu'aujourd'hui serait une parfaite journée.

 

J'étais rentrée à la maison au moment du déjeuner pour terminer de préparer les salades qui feraient notre dîner. Je n'avais pas eu le temps de prévoir les maillots de bain ni les serviettes mais je savais qu'il serait rapide de les glisser dans le grand sac de plage.

 

Pendant toute l'après-midi, j'avais guetté le ciel depuis la fenêtre du bureau et j'étais déçue de le voir s'assombrir  au fur et à mesure que les heures me rapprochaient du moment de la sortie.

 

Finalement, quelques gouttes seulement étaient tombées et le soleil était au rendez-vous lorsque je quittais mon poste une fois mon horaire terminé.

 

Malheureusement, il faut croire que le sort avait décidé de s'acharner sur nos projets...

 

En arrivant à la maison, Petite I. m'attendait avec sa grand-mère et se précipitait pour me retrouver à peine étais-je descendue de la voiture. Il a suffit que je la prenne dans mes bras pour comprendre que je pouvais laisser le taboulé au frais pour ce soir. Ma petite fille semblait sortie tout droit d'un four tant la chaleur qu'elle dégageait paraissait artificielle.

 

Sur notre lit, je ne laissais même pas le thermomètre finir sa course de chiffres, j'avais vu 39ºC s'afficher et c'était bien trop pour envisager une quelconque sortie pour cette petite fille qui traînait son doudou derrière elle...

 

Mais il ne fallait cependant pas oublier que Miss N. avait déjà enfilé son maillot et, son seau en bandoulière, elle attendait devant la porte d'entrée que le départ pour la mer soit annoncé...

 

Mr Ordinaire s'est donc dévoué pour rester auprès de la petite bouillotte pendant que Miss N., sa grand-mère et moi partions pour profiter de la baignade, à défaut du pique-nique qui se ferait à notre retour à la maison.

 

Ce moment que nous avons passé au bord de l'eau, à l'heure où les touristes ont déjà ramassé leurs serviettes et les châteaux de sable ont vécu leurs derniers assauts, m'ont permis de déconnecter brièvement des petits soucis qui étouffent notre quotidien dernièrement.

 

La brise salée, les reflets dorés dans ses boucles désordonnées, les vagues et leur rythme régulier...

 

Plage.jpg

 

J'ai creusé des trous avec mes orteils dans le sable et j'ai sauté dans les vagues avec Miss N.

J'ai regardé ses cheveux onduler et sa peau se couvrir presque totalement de ces petits grains gris que nous allions certainement ramener par centaines jusqu'à notre salle de bain. J'ai aimé la voir ravie d'être l'objet de toutes nos attentions et j'ai été émue de l'entendre dire qu'il fallait ensuite rentrer pour retrouver sa petite soeur qui n'avait pas pu venir...

 

Retour-de-plage.jpg

 

En rentrant chez nous après cette parenthèse iodée, j'ai retrouvé ma petite fille toujours aussi chaude mais plus calme qu'à notre départ. Je sais qu'elle aurait beaucoup aimé passer ce moment en notre compagnie et qu'elle a sûrement trouvé injuste d'en être privée à cause de cette méchante fièvre. Pourtant je peux simplement avouer que cette escapade m'a semblée la meilleure façon de terminer cette journée...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !