Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Une soeur aînée

Une soeur aînée

Avant de rentrer à la maison, j'avais promis aux demoiselles de nous arrêter à la librairie. Elles voulaient un cahier de coloriages et de mon côté je pourrais en profiter pour prendre le journal et m'accorder une pause lecture avec une tasse de thé. Une fois devant les rayons, elles ont choisi le même cahier avec une couverture rose. J'ai essayé de leur montrer d'autres exemplaires afin de les convaincre de prendre deux cahiers différents. En vain...

Une fois de retour chez nous, je me suis demandé pour quelle raison j'avais essayé de les persuader qu'elles devaient prendre des cahiers différents. En y repensant, je me revoyais enfant devant un cahier de coloriages, aux côtés de ma soeur qui s'obstinait à mettre les mêmes couleurs que moi sur ses pages. Je crois que j'ai presque ressenti la rage qui m'avait alors poussée à gribouiller son dessin pour qu'elle arrête de faire pareil que moi...

En leur choisissant des cahiers différents, je voulais certainement éviter qu'elles puissent se disputer de la même façon que je l'avais fait avec ma soeur.

 

La-place-de-l-aine.jpg

 

Le jour où j'ai su que notre deuxième bébé était une petite fille, quelque part au fond de moi a commencé à grandir une étrange angoisse. J'avais l'impression de reproduire ma propre histoire. Mon aînée allait devoir vivre ce que j'avais vécu moi-même lorsque j'étais enfant. Et moi j'allais être confrontée à des centaines de souvenirs de ces expériences passées...

Jour après jour je les vois jouer ensemble, se disputer puis faire comme si rien ne s'était passé. Je les vois si différentes et en même temps si semblables à ce que nous étions ma soeur et moi que bien souvent mon comportement cherche à les orienter différemment, à les empêcher de me faire voir ce que nous avons nous-mêmes été il y a longtemps car cela me renvoit inévitablement à ce que nous sommes devenues aujourd'hui...

J'ai à la fois l'impression de savoir sur quel chemin j'avance du fait de l'avoir moi-même emprunté et à la fois je crains de ne pas savoir être juste envers chacune d'entre elles... 

 

J'essaye de me convaincre que chaque histoire est différente, que mon vécu n'a pas forcément sa place dans ce que je peux transmettre à mes filles.

 

Mon caractère et ma personnalité sont évidemment marqués par mon rang d'aînée. La relation que je construis avec ma fille aînée est alors inconsciemment le reflet de ce que je souhaite réparer de mon propre vécu. Je suis peut-être plus attentive à ses réactions face au comportement de sa petite soeur alors que Mr Ordinaire aurait tendance à justement équilibrer la balance grâce à son rôle de cadet.

Pourtant, je m'efforce de ne pas intervenir dans les liens qui se construisent au fil des jours entre mes deux filles.  Je leur fais confiance du mieux que je peux pour qu'elles puissent avancer et trouver leur place à nos côtés, entre complicité et rivalité.

Chacune sa place, chacune son chemin...  

 

Rendez-vous sur Hellocoton !