Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Une semaine au compteur

Une semaine au compteur

Voilà déjà une semaine que notre Miss aux boucles dorées a découvert le chemin de l'école maternelle. Les larmes des premiers jours sont derrière nous mais sa petite main me serre toujours très fort jusqu'à la porte de sa classe.

Lundi soir elle m'a dit: "Ce matin j'ai pleuré, je t'ai appelée mais toi tu n'étais pas là...", mon petit coeur de Maman essaye encore de s'en remettre...

La demoiselle est toujours très heureuse de nous retrouver à l'heure du déjeuner car ici en Espagne, la rentrée se fait en douceur. Au mois de Septembre les enfants vont à l'école de 9h jusqu'à 13h et ce n'est qu'au mois d'Octobre que la journée d'école sera complète (9h-12h / 15h-17h).Pour l'instant il n'est pas prévu qu'elle reste toute la journée car elle rentre manger à la maison et je trouve absurde de la reconduire pour deux heures de plus. Nous verrons dans les semaines à venir si elle se plaît davantage et si de mon côté les opportunités professionnelles apparaissent...

 

08-116.jpg

 

Ce que je retiens de cette première semaine d'école?

 

  •  Le joyeux Bordel qui règne à la sortie des classes et la diversité "culturelle" qui existe au niveau des parents d'élèves. Je crois que je n'ai jamais abordé ce sujet ici et je ne voudrais pas que cela soit mal interprété. Étant moi-même étrangère dans ce pays où je vis, je me contente d'observer ce paysage humain qui m'entoure au quotidien tout en cherchant à me faire une petite place.
  • La facilité d'adaptation des bambins. Les premiers jours, la scène qui se jouait entre 9h et 9h15 dans la classe des enfants nés en 2008 était terrifiante. Un jour un petit brun semblait littéralement possédé par un démon et s'était transformé en guimauve lorsque la maîtresse avait essayé de le retenir pour que sa chère Maman puisse s'approcher de la sortie... Une autre fois un autre gamin vomissait son petit déjeuner après avoir lutté contre les spasmes qui l'avaient envahi quand son Papa a quitté la pièce... Je n'ai pas compté le nombre de fois où j'ai entendu "Maman ne pars pas! Ne me laisse pas ici! S'il-te-plaaaaaaît!!". Terrifiant...
  • L'effet perroquet. Miss N. parle habituellement un langage qui n'appartient qu'à elle, elle mélange au gré de ses envies la langue française avec une dose d'espagnol et un soupçon de dialecte valencien. En une semaine d'école, elle me fait de belles phrases où elle arrive à parler une seule langue à la fois et sans grignoter aucun mot. Cet effet perroquet est aussi valable pour les bêtises qui s'apprennent avec la même facilité, si ce n'est davantage...
  • Les joies de la vie en collectivité. Trois jours. C'est ce qu'il a fallu pour que notre écolière nous rapporte un papier sur lequel il était demandé aux parents de surveiller les têtes des enfants. Et non, ce n'était pas pour leur signaler une éventuelle surchauffe de méninges, hélas.

Je me réjouis d'avance à l'idée de remettre ça lors de l'intégration en crèche de notre toute Petite I. Je trépigne presque d'impatience tiens...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !