Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Une longue nuit

Une longue nuit

J'étais rentrée très fatiguée de ma journée. J'étais restée debout pendant des heures, à piétiner et à réfléchir à mon déséquilibre professionnel actuel.

 

La semaine dernière, j'ai quitté le poste que j'occupais depuis trois mois et où l'on me proposait de renouveller mon contrat, pour partir dans une autre entreprise du secteur et gérer un poste similaire, mais mieux rémunéré. En quelques jours seulement, j'ai eu envie de faire marche arrière, de revenir sur mes pas et d'oublier ce changement qui, jusqu'à présent, ne m'a apporté que de terribles migraines... Le sujet étant bien délicat, je préfère éviter d'entrer davantage dans les détails...

 

Hier soir, j'ai couché mes Princesses, j'ai gribouillé quelques mots pour Mr Ordinaire qui n'était pas encore rentré et je suis allée m'enfoncer sous ma couette pour faire le plein de sommeil avant d'attaquer une nouvelle journée.

 

Je ne me suis pas réveillée quand il est venu se coucher mais lorsque j'avais dormi la moitié de ma nuit, ce sont des bouffées de chaleur qui m'ont fait émerger. J'étais clouée sur mon oreiller et les cris de Petite I. depuis la chambre d'à côté n'ont même pas réussi à me déloger. C'est donc lui qui s'est levé pour aller la rendormir mais aussi pour aller me chercher de quoi faire baisser la fièvre qui m'enveloppait... La suite de la nuit a été très longue, j'ai eu beaucoup de mal à me rendormir car je devais gérer tour à tour les tremblements et les excès de sueur, tout en essayant de ne pas réveiller à nouveau celui qui dormait à mes côtés.

 

Ce matin, je me suis levée uniquement pour prévenir mes collègues que je ne viendrai pas travailler. J'ai passé ma matinée dans un brouillard de bulles effervescentes, à fuir les cris des demoiselles de la maison et à chasser de ma tête bien des questions sans réponses.  

 

Aujourd'hui, j'ai essayé d'oublier qu'il me faut rapidement prendre une décision. J'ai pris le temps de savourer une tasse de ce thé que m'a fait découvrir Isa grâce au petit jeu qu'elle avait organisé sur son blog. J'ai fait glisser quelques tissus sous l'aiguille de ma première machine à coudre. J'ai câliné mes Bébés. J'ai lu quelques billets sur hellocoton et j'ai écouté quelques notes de musique. J'ai partagé des abricots secs et des galettes de riz aux pommes avec mes Princesses. J'ai raconté des histoires et j'ai ri de leurs bêtises.

 

The.jpg

 

Demain il faudra retourner travailler mais je suis sereine car pour une fois, j'ai laissé ma fatigue s'exprimer plutôt que de l'étouffer... Durant cette journée, je n'ai pas cherché à tout contrôler comme j'ai trop souvent l'habitude de le faire. Je me suis laissée porter par les heures et c'est bien cela qui m'a permis de récupérer.

 

Demain sera moins gris car rien que de mettre des mots sur mon ressenti, j'ai déjà l'impression d'avoir moins à porter...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !