Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Trente mois de tétées - Un cadeau pour la vie

Trente mois de tétées - Un cadeau pour la vie

Il y a quelques jours, notre Petite Fleur fêtait ses quatorze mois et sans le vouloir, une association de chiffres se faisait automatiquement dans ma tête.

 

Il y a des dates qui vous marquent, des chiffres qui vous parlent, des souvenirs qui refont surface.

 

Allaiter.jpg

La dernière tétée de Miss N. avait eu lieu le jour de ses seize mois et seulement deux jours après, j'apprenais qu'un deuxième Bébé faisait son nid sous mon nombril. Cela faisait déjà plusieurs jours que Miss N. écourtait nos tétées et qu'elle ne montrait plus cet intérêt si particulier pour ces moments qui étaient jusque là privilégiés. Le sevrage s'est fait à son initiative et même si je ne m'y étais pas forcément préparée, je crois que j'espérais qu'il en soit ainsi...


Durant cette nouvelle attente, je savais que la question de l'allaitement n'en serait plus une car je n'avais désormais aucun doute quant à ma "capacité" à allaiter. Les neufs mois se sont envolés en toute sérénité et la naissance de Petite I. fut tel un rêve devenu réalité...

 

___________


Quelques minutes après être sortie de mon ventre, elle était allongée contre moi et tétait ce sein gauche qu'elle découvrait pour la première fois (pour Miss N. nous avions commencé à droite. Souvenirs...).

Cette fois-ci, je n'ai pas eu de crevasses, la montée de lait est arrivée très vite et elle était bien moins douloureuse que la première fois. À l'inverse de sa soeur, Petite I. s'endormait rarement au sein, les tétées étaient bien plus rapides et plus espacées aussi.

J'ai peu de photos de ces moments que nous avons partagé (et que nous partageons encore) mais les souvenirs sont incroyablement nombreux. J'ai craint pour la suite de notre belle aventure lorsque j'ai recommencé à travailler mais pour l'instant elle ne semble pas décidée à trop s'éloigner...

 

*********

 

Cela fait maintenant plus de trente mois que j'allaite (Seize mois pour Miss N. et Quatorze mois pour Petite I.) et pourtant il m'est encore bien difficile de trouver les raisons qui m'ont poussée à le faire. Au-delà des conseils évoquant les bienfaits de l'allaitement maternel qui se trouvent dans tous les guides destinés aux futures Mamans, je crois que j'avais davantage besoin de me prouver que moi aussi je pouvais y arriver.

 

Personnellement, j'avais presque honte de dire que je voulais allaiter quand on me posait la question lors des cours de préparation à l'accouchement... Le complexe du bonnet B ne m'avait toujours pas abandonnée et jusqu'au moment de l'accouchement, je craignais de ne pas savoir, de ne pas pouvoir et même de ne pas aimer allaiter notre Bébé...

 

Aujourd'hui, même si mon corps n'a plus les formes du passé et si ma poitrine a perdu les quelques arrondis des premières semaines de l'allaitement, ce qui a le plus changé est certainement le regard que je me porte désormais. Un mélange de reconnaissance, d'admiration et de tendresse pour ces deux petits seins qui ont su donner le meilleur d'eux-mêmes pour nos Bébés...
 

Le pédiatre Carlos Gonzalez affirme que l'allaitement maternel est un cadeau pour la vie mais il est bien difficile de savoir qui donne et qui reçoit...
 

Mini-album---Un-cadeau-pour-la-vie.jpg

[ Mini album souvenir de ces instants partagés ]

 


Rendez-vous sur Hellocoton !