Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Tout ce que j'ignorais...

Tout ce que j'ignorais...

Avant de devenir Maman...

Que le manque de sommeil serait la pire torture que j'ai connu jusqu'à présent. Ne pas savoir quand est-ce que l'on va finalement pouvoir dormir est ce qui m'a le plus marqué des premiers mois de nos deux bébés...

Que les cris et les larmes allaient m'atteindre profondément, allaient mettre en miettes ma confiance en moi et en ma capacité à être une "bonne" mère.

Que l'arrivée d'un enfant puis d'un deuxième supposerait un temps d'adaptation pour le couple que nous formons.

Que mes peurs d'avant n'étaient que de simples inquiétudes face aux angoisses que je ressens aujourd'hui à l'idée qu'il puisse nous arriver quelque chose

Que j'allais pouvoir allaiter, longtemps et passionnément, et que cela allait me réconcilier avec cette partie de mon corps que j'ai détesté durant très longtemps.

Que ma patience allait être grignotée, écrasée, mais sans cesse renouvellée.

Que nos rapports avec notre famille allaient changer, évoluer, exploser, se transformer.

 

Ce-que-je-ne-savais-pas-copie-1.jpg

 

Que malgré les difficultés du début, la nostalgie de ces moments incroyables serait infiniment douce.

Que les petits bras enroulés autour de mon cou me feraient presque pousser des ailes.

Qu'un simple passage dans la chambre des demoiselles endormies serait la meilleure façon d'effacer les tensions de la journée avant d'aller moi aussi m'écraser contre l'oreiller.

Que le temps pourrait nous échapper encore plus vite qu'auparavant. Que cela voudrait dire que l'on vit chaque jour intensément.

Que leur curiosité, leur enthousiasme, leur humour, leurs éclats de rire, leur complicité, leur gentillesse, leurs caprices, leurs colères seraient la raison pour laquelle j'ai tant de plaisir à construire notre histoire jour après jour.

Que les jouets éparpillés aux quatre coins du salon ne m'empêcheraient pas de vouloir leur en offrir toujours plus.


Que c'est en devenant Maman que j'allais apprendre à me connaître vraiment. Que j'allais oublier cet idéal auquel je voulais ressembler. Que j'allais apprendre à revoir mes priorités, mes valeurs, mes principes. Que malgré les doutes qui manquent parfois de m'étouffer, elles me donnent inlassablement la force de chercher des réponses au plus profond de moi. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !