Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Real life 1 - Superwoman 0

Real life 1 - Superwoman 0

Cela fait près de neuf mois que j'ai retrouvé les bancs de l'Université. Neuf mois que je me demande pourquoi j'ai été assez maso pour m'embarquer dans une telle galère alors que j'avais déjà bien assez de quoi m'occuper. Neuf mois que je me répète "je n'y arriverai jamais". Neuf mois que chaque minute où je ne suis pas occupée avec mes poupées, je suis la tête dans mes dossiers. Neuf mois que je donne le meilleur de moi-même pour essayer d'être à la hauteur, pour arriver à me prouver que je peux y arriver.

 

J'ai commencé les cours alors que j'étais enceinte de 7 mois 1/2 et je n'ai raté que trois semaines au moment de la naissance de Petite I. Malgré les nuits sans sommeil, les obligations de l'allaitement, les galères du chantier, les imprévus à gérer, rien ne m'a empêchée d'assister aux cours et de remettre mes devoirs dans les délais fixés.

 

Rien.

 

Sauf cette hospitalisation de ma Poupée qui a bouleversé notre quotidien bien rôdé. Quelques jours pendant lesquels je n'ai pas pu me rendre en cours car je n'avais personne pour s'occuper de mon Bébé (Mr Papa était à l'hôpital avec Miss N.). Malgré cela, je me suis efforcée de préparer du mieux possible le dossier à rendre au Professeur alors que je n'avais pu assister qu'à une seule journée de cours.

 

Note.jpg

 

Comment exprimer ce que j'ai ressenti lorsque j'ai vu que ma note a été pénalisée de deux points en moins pour la simple et unique raison que je n'ai pas pu assister au cours. Deux points qui détruisent tous les efforts que j'ai fait durant les mois qui viennent de s'écouler. Deux points qui m'ont presque donné envie d'abandonner puis deux points que dès demain je vais aller réclamer.

 

Ne pas lâcher, continuer à se bagarrer...

 

Ce soir je suis en mode 3615mavie mais j'ai la haine et j'avais besoin de crâcher des mots pour me soulager avant d'aller demander des comptes dès demain...