Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu

Première rentrée

Nous sommes passés très près de la catastrophe ce matin...

 

Si je commence en disant:

"Je n'ai pas entendu le réveil...", ça a le mérite de mettre dans le ton de notre journée!

Et oui, j'avoue qu'après m'être levée quatre fois entre 0h et 7h, la douce musique du réveil ne m'a absolument pas dérangée. Heureusement, heureusement que Mr Ordinaire était disponible ce matin et que LUI a entendu (tardivement) l'appareil. Forcément, lui avait eu la chance d'enchaîner quelques cycles de sommeil.

 

Que dire de cette première rentrée?

 

Notre demoiselle s'est levée de bonne humeur, ravie d'entendre une réponse positive à la question qu'elle répètait dix fois par jour depuis des semaines:

 

" Est-ce que c'est aujourd'hui que je vais à l'école?"


Tout s'est enchaîné dans la douceur jusqu'à notre arrivée dans la salle de classe. En fait tout s'est bien passé jusqu'au moment où la demoiselle a compris que la rentrée n'était que pour elle, que nous n'allions pas rester en classe avec elle...

Bizarrement, à ce moment là j'ai eu comme un flashback. Sisi, j'ai vu son visage se déformer et sa bouche s'agrandir dangereusement... A tel point que je l'ai revue telle qu'elle était il y a maintenant presque trois ans, au moment où elle est sortie de mon ventre et que la seule chose que j'ai pu voir d'elle c'était cette grande bouche qui hurlait!!! La même!!

 

Après ça la chère maîtresse nous a fait comprendre qu'il serait intéressant que nous disparaissions alors nous avons filé immédiatement et nous sommes allés nous planquer derrière un pilier pour voir l'étendue des dégâts l'évolution de la scène. Nous ne sommes restés que quelques instants tellement nos petits coeurs de parents menaçaient de tomber dans nos claquettes... Nous sommes repartis de l'école avec ce sentiment bien connu des parents d'enfants nés en 2008 et nous sommes rentrés chez nous en évitant de nous demander "tu crois que là elle est toujours allongée par terre?".

 

Pour combler cette absence à laquelle je n'étais déjà plus habituée, je me suis dévouée pour la mission C*rrefour et j'ai passé ma matinée à arpenter les rayons pour oublier le simple fait que notre Bébé va déjà à l'école et que OUI, Oh que oui, ça passe définitivement trop vite...

 

A 12h45 j'étais déjà devant la porte de l'école pour la sortie de 13h et je me préparais déjà à ce que la maîtresse allait pouvoir me dire.

 

Finalement plus de cris que de mal, la menteuse maîtresse m'a assurée qu'à peine nous étions sortis de la classe, notre douce s'était calmée et qu'elle avait passé une très bonne matinée.

 

La demoiselle était lessivée et c'est une sieste de près de 3h qu'il a fallu pour la remettre sur pieds!! [Vive l'école!]

[Par contre, demain elle ne compte pas y retourner]

 

Si tu savais ma chérie le nombre de fois où tu vas répéter cette phrase!!