Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Pose de la cuisine #1

Pose de la cuisine #1

Après plusieurs mois de patience à voir notre chantier qui traîne en longueur, nous sommes enfin arrivés à l'étape des finitions. Si je traduis, cela veut tout simplement dire que les ouvriers ont fini leur boulot et que c'est maintenant notre tour de bosser. Peinture, ménage et surtout pose de la cuisine. Non pas qu'il n'y ait pas de professionnels pour ça, c'est juste que malgré un devis initial de l'entreprise de rénovation, nous avons juste explosé dépassé notre budget.

 

Peinture, nettoyage, jusque là ça se gère. Par contre la cuisine, il faut que j'explique une chose. J'étais enceinte de huit mois lorsque la décision et l'achat de la cuisine (suédoise, toujours pour raison expliquée plus haut) ont eu lieu. A ce moment là j'étais un réservoir d'hormones ambulant et par conséquent je n'avais peur de rien, surtout pas de monter et poser une cuisine.

 

Wonderwoman, sors de ce corps!!

 

Cela faisait près de six mois que les cartons étaient stockés dans le garage et il fallait bien un jour se pencher sur la question du montage. Mais là, niveau hormones de l'extase, on repassera...

Question motivation, aucun problème mais en pratique ça donne de bonnes séances d'engueulades de coopération avec Mr Papa.

Après avoir monté les caissons des meubles, il faut maintenant commencer la pose et la fixation des meubles dans la cuisine.

Pour l'instant nous en sommes là:

P3130100.JPG

 

C'est sûr que vu comme ça c'est assez minable mais le point le plus délicat ayant été celui de caser les Poupées pour pouvoir faire quelque chose de correct (Le premier jour Miss N. s'est improvisée Bricol'girl et elle a bien failli nous flinguer l'un des meubles), nous sommes assez satisfaits de voir que ça ressemble au moins à ce que nous avions tant bien que mal dessiné sur nos plans.

 

Sur ce nous remettons ça le week-end prochain, si vous avez quelques conseils à nous donner pour éviter les erreurs, ne vous privez pas (le suédois est à trois heures de route de chez nous, mieux vaut éviter d'avoir à y retourner!).