Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
En manque d'appétit?

En manque d'appétit?

Après avoir passé une dizaine de jours entourée de blouses blanches, le retour à la maison est comme qui dirait assez délicat pour notre Princesse...

assiette.jpg

Miss N. (de son deuxième prénom Garfield) a toujours été un ventre sur pattes, capable d'enchaîner les repas sans jamais montrer un manque d'appétit quelconque.

Peu lui importait de commencer par du sucré que par du salé ou même de mélanger les deux.

Elle ne faisait aucune différence entre les légumes, les fruits, la viande, le poisson, les féculents ou même les légumineuses.

Sa croissance a toujours été régulière et lors de la révision des deux ans, le pédiatre nous a signalé qu'elle était sur la plus haute des courbes, ce qui nous a bien surpris vu notre propre gabarit (Papa + Maman = 3,30 M).

 

Seulement voilà, durant les trois derniers jours la demoiselle n'a avalé que la moitié de ce qui faisait auparavant un seul de ses repas. Et ce n'est pas franchement pour nous rassurer...

 

Elle s'asseoit à table en grognant, elle accepte la première cuillère pour finalement en recracher le contenu et ne plus rien vouloir avaler. Depuis trois jours (J'insiste, nous ne la reconnaissons plus...).

 

Notre attitude jusqu'à aujourd'hui:

- Insister pour qu'elle goûte même si ce ne sont que des aliments qu'elle connaît et qu'elle adorait jusqu'à maintenant).

- Lui remplir la première cuillère et lui donner si elle ne fait pas l'effort de la prendre d'elle-même.

- Ramasser ce qu'elle recrache, lui enlever sa serviette et la sortir de table.

- Retirer son assiette et ne plus parler du repas.

- Refuser de lui donner un morceau du dessert que nous sommes en train de manger (Et oui, le sucré par contre ça passe encore...).

 

Demain nous avons rendez-vous chez le pédiatre et j'attend de voir ce qu'il pense de ce changement...  

 

Personnellement nous sommes conscients que l'épreuve de l'hôpital est très difficile pour un enfant et c'est pour cette raison que nous essayons de relativiser sur le sujet. Nous savons aussi que les enfants évoluent et qu'elle a peut-être moins d'appétit vu qu'elle se dépense moins (elle n'est pas encore retournée à la garderie). J'ai également lu que les enfants passent par une phase où la nourriture les intéresse moins car ils découvrent bien d'autres choses en parallèle (elle parle beaucoup plus qu'il y a seulement quelques semaines). Il paraît aussi qu'à un certain âge ils ressentent un certain dégoût pour des aliments qu'ils adoraient jusqu'à présent.

 

Si vous avez d'autres expériences de ce genre de situations, n'hésitez pas à les partager ici, l'alimentation de nos bambins est un sujet qui intéresse (et inquiète!) beaucoup de parents!

 

En attendant, je vais essayer de lui proposer d'autres choses pour voir si elle avale quelques cuillères...

 


 

Después de pasar una docena de días rodeada de batas blancas, la vuelta a casa está siendo algo delicada para nuestra Princesa...

assiette1.jpg

Miss N. (de segundo nombre Garfield) siempre ha sido un vientre sobre piernas a quien nunca ha falta el apetito.

Nunca le ha importado empezar por lo dulce o por lo salado, llegando a veces a mezclar los dos.

Nunca le ha importado comer fruta, verdura, carne, pescado o incluso legumbre.

Su crecimiento siempre ha sido regular, en la visita de los dos años el pediatra nos comentó que estaba en la curva más alta de la gráfica, lo cual nos extraño bastante (Papa + Mama = 3,30 M).

 

Sin embargo, durante los tres últimos días solamente ha comido lo que antes representaba una sóla comida para ella. Y con esto nos estamos preocupando bastante...

 

Nuestra actitud hasta hoy:

- Insistir para que pruebe la comida aunque no dejan de ser alimentos que ya conoce (y que hasta ahora le gustaban).

- Llenarle la primera cuchara y darsela si acaso ella no hace intento de cogerla.

- Recoger lo que tira, quitarle su servilleta y bajarla de su silla.

- Retirar su plato y no volver a hablar de la comida.

- No darle ningún bocado del postre que nos estamos comiendo (Porque el dulce si que le sigue gustando...).

 

Mañana tenemos cita al pediatra y veremos lo que opina él sobre este cambio de comportamiento...

 

Personalmente somos muy conscientes de que el impacto del hospital es muy fuerte para una niña pequeña y por ello intentamos no preocuparnos demasiado. También sabemos que los niños cambian mucho y quizás ahora tenga menos apetito por no quemar tanta energía como antes (no la hemos vuelto a llevar a la guardería). También he llegado a leer que los niños pueden perder apetito por tener más interés en otras cosas (Ultimamente está hablando mucho más que hace unas semanas). A la vez parece ser  que los niños pasan por una etapa durante la cual la comida les da un cierto asco pero es algo pasajero.

 

Si tenéis alguna experiencia por compartir, no dudeís en comentarla aquí porque la alimentación de nuestros pequeños no deja nunca de interesarnos (y preocuparnos también!).

 

Mientras eso, voy a ver si le preparo algo que le apetezca comer...