Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Et si j'arrêtais de râler?

Et si j'arrêtais de râler?

Fatigue

Malgré une nuit un peu agitée, la journée avait assez bien commencé. Le ciel était bleu mais l'air se respirait frais et je souriais en regardant les oiseaux rangés sur les cables électriques alors que je prenais la direction du bureau.

Comme tous les jours à la même heure, il y avait de la circulation sur les routes et j'accélerais déjà le rythme pour ne pas arriver en retard. Une fois au poste, les faxs se comptaient par dizaines, tout comme les messages non lus dans la boîte de réception et le nombre de sonneries du téléphone. La matinée s'annonçaient bien remplie et je savais déjà que ce n'était pas la "pause déjeuner" qui allait me permettre de me reposer. Le terme "pause" est d'ailleurs des plus mal choisis car c'est bien le seul moment de la journée où je n'ai pas vraiment le temps de m'asseoir...

L'après-midi au bureau était guère plus reposante que la matinée et la soirée avec les deux Miss (que je gère seule cinq jours sur sept) était la dernière épreuve avant de m'écrouler sur l'oreiller.

 

C'est ainsi que je me couchais ce soir, encore frustrée à cause de tout ce que je n'avais pas pu faire durant ma journée et énervée d'avoir toujours trop râlé...

 

Je me plains souvent et je crois, à tort, que cela me permet d'extérioriser et d'évacuer mes sentiments négatifs. Pourtant je me rends bien compte que cela ne peut pas durer car j'ai beau me plaindre, je ne trouve pas de solution!


Puis j'ai lu un article qui s'intitulait "Aumenta tu productividad con el ayuno de quejas" (Augmentez votre productivité en faisant le jeûne des plaintes) et j'ai découvert qu'il existait un livre en français, "J'arrête de râler" qui reprenait les idées de cet article.

 

Résumé:

 

Une personne râle en moyenne de 15 à 30 fois par jour. Cela devient vite insupportable pour son entourage mais c'est finalement tout aussi énervant pour soi-même: frustrant, agaçant, fatigant.

 

Mais comment faire?

 

Christine Lewicki a fait le pari d'arrêter de râler pendant 21 jours consécutifs!

Elle nous propose de relever le défi et de tourner le dos à ces frustrations, ces énervements et cette fatigue que la râlerie engendre, pour retrouver sérénité, calme et plaisir de vivre! Une méthode toute simple en quatre phases, mais très efficace pour transformer son quotidien.

 

Alors j'ai décidé d'arrêter de râler, d'arrêter de me plaindre pour tous ces petits riens qui au final m'empêchent d'apprécier ces miettes de bonheur du quotidien. J'ai envie de croire qu'il est possible de trouver d'autres moyens de gérer ma frustration qu'en portant si souvent ce masque de râleuse que je connais trop bien.

Puisqu'il paraît que l'accumulation de pensées négatives nous empêche d'affronter la réalité, en prendre conscience marque déjà le début du changement.

Comme le dit l'auteur, "quand on comprend que geindre est une façon de demander de l'aide sans le dire, on peut décider de procéder autrement. De s'exprimer plus clairement et donc d'être entendue".

 

Peut-être que ce soir je me coucherais en repensant à tout ce que j'ai réussi à faire durant ma journée, à ces sourires qui m'ont été offerts ou tout simplement à cette musique qui me transporte littéralement...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !