Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Et respirer encore le Finistère

Et respirer encore le Finistère

Alors que mon séjour dans le Finistère s'annonçait trop court d'avance, je savais que quelques heures étaient déjà réservées pour m'évader au bord des falaises, observer l'écume le long des côtes et sentir cet air breton qui ravigote le touriste égaré.

Je suis partie de bonne heure, la veille de mon départ, en direction de l'Ouest. Je n'avais aucune idée précise de l'endroit où je voulais aller et je me suis laissée guider par ces noms évoqués au cours d'une conversation. 

Sur la route, je me suis arrêtée (en vrai, j'ai carrément fait un demi-tour sauvage) à une boulangerie-pâtisserie où il était indiqué "Délices de Bretagne". J'en suis ressortie avec une jolie boîte qui fleurait bon le beurre et la promesse d'une dégustation de Kouign Amann en tête-à-tête avec Mr Ordinaire dès le lendemain...

 

Il faut croire que j'avais choisi (sans le savoir) la journée parfaite pour une cure iodée.
C'était un vrai déluge! 

 

J'ai déambulé dans les ruelles typiques de Le Conquet, glissant parfois sur les pavés mouillés mais continuant mon chemin jusqu'au muret depuis lequel je pouvais regarder les bâteaux restés au port.
Des marins, dont les casquettes semblaient vissées sur la tête, me regardaient d'un oeil curieux et cela ne faisait qu'ajouter de l'authenticité au paysage de ma journée. 
Je regardais les mouettes qui planaient dans le ciel sans pouvoir distinguer nettement la ligne d'horizon qui le séparait de la mer.
Je me suis arrêtée en découvrant la porte d'une petite chapelle et je suis entrée pour y respirer l'odeur caractéristique des cierges mêlés à celle de la pluie qui tombait à l'extérieur. 
J'ai cueilli des feuilles de fougères et admiré de vieux rochers sculptés par le vent qui les frappe depuis de nombreuses années.

 

J'ai fait très peu de photos car je me suis vite lassée d'essuyer l'objectif de l'appareil pour cause de crachin mais toutes ces images sont clairement dessinées dans ma mémoire.

 

Le-Conquet.jpg

 

Le-Conquet4.jpg

 

Le-Conquet3.jpg

 

Le-Conquet1.jpg

 

Je suis restée longtemps au pied du phare de la Pointe St Mathieu à observer le mouvement de l'eau tout en bas, je me suis laissée mouiller par cette pluie fine qui m'a accompagné durant toute la promenade et j'ai détaché mes cheveux pour laisser le vent y faire de petits noeuds souvenirs.

Des noeuds, comme ceux que l'on faisait à notre mouchoir pour ne pas oublier... 

 

Le-Conquet2.jpg

 

Le Conquet - La Pointe St Mathieu - Plougonvelin [29] / Octobre 2012 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !