Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Drapeau blanc

Drapeau blanc

  Cela fera bientôt trois ans que je suis à la maison, trois ans que j'ai oublié la sonnerie du réveil et les heures de pointe sur les routes, trois ans que je vis sans nulle autre contrainte que celles imposées par le rythme d'un enfant. (deux en l'occurence)

 

En quittant mon poste avant de prendre mon congé maternité, j'avais réellement l'intention de revenir après ces seize semaines avec mon bébé.

Mes belles paroles se sont ensuite envolées, effacées par l'arrivée de Miss N.

 

  Il m'est arrivé bien souvent d'imaginer notre quotidien si j'avais été obligée de reprendre le chemin du bureau, penser à qui j'aurais confié notre Bébé ou même comment aurions-nous choisi de nous organiser.

 

J'y pense de plus en plus souvent maintenant que notre grande Princesse se prépare à entrer à l'école maternelle. J'y pense d'autant plus que nos rapports ont bien changé depuis que Petite I. est parmi nous...

 

Deux ans de rapports fusionnels qui ont volé en éclat avec l'arrivée d'une petite soeur. Depuis la naissance de Petite I., Miss N. ne cesse de me rappeller que ce nouvel équilibre n'est pas pour lui plaire. Les journées sont très souvent difficiles et bien plus maintenant qu'elle ne va plus à la garderie.

 

Les crises se succèdent, les bêtises aussi et j'ai de plus en plus de mal à garder mon calme. Je crie beaucoup, beaucoup trop, trop souvent. Elle me pousse à bout et elle cherche toujours à tirer davantage sur la corde.

 

Il m'est de plus en plus difficile de la "supporter" une journée entière. J'attend l'arrivée de Mr Papa comme une délivrance et dès qu'il est possible de la confier à sa grand-mère pour une poignée d'heures, c'est un soulagement tel que même Petite I. en profite pour se reposer.

 

Je ne voyais plus d'issue à cette situation qui devenait invivable pour nous tous alors je me suis décidée à parler, en toute sincérité.

Mettre des mots sur un problème pour essayer d'y remédier.

Reconnaître que nous ne pouvons pas toujours tout gérer seul(e) et accepter de se faire aider.

 

J'ai tendu la main et je crois que cela m'a fait du bien.   

 

Museo-Historia-Militar.jpg

 [Museo de Historia militar - Castellón de la Plana]

 

 


"Nous avons fait nos débuts ensemble, toi en tant que fille et moi en tant que mère. Nous sommes dans le même bateau et la mer ne sera pas toujours calme. Nous ne ramerons pas toujours au même rythme, souvent nous aurons l'impression de ne pas avancer mais nous arriverons à bon port malgré tout".

 

Rendez-vous sur Hellocoton !