Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Dormir sans larmes - Les recommandations de base

Dormir sans larmes - Les recommandations de base

Lorsque je me suis retrouvée enceinte pour la première fois, j'ai été surprise de voir qu'au moment de l'annoncer à nos proches, tout le monde y allait de son petit conseil. Peu importe à qui je l'annonçais (amis, famille, collègues), chacun avait son mot à dire sur le sujet. Dans le lot je n'ai retenu qu'un conseil et c'est certainement parce que c'était celui que je comprenais le moins (à ce moment là...)

- ”Profite pour dormir pendant que tu peux encore!”

Dans la bouche de jeunes parents en galère, je m'imaginais toujours qu'ils étaient jaloux d'avoir perdu leur nuits depuis bien plus longtemps que moi...

Aujourd'hui cela fait plus de trois ans que je suis passée du côté “obscur” et j'ai moi-même eu l'occasion de distribuer ce conseil à de futurs parents (Bouh... La honte!). C'est là que j'ai vraiment compris le pourquoi de ces mots (inutiles)... Tout simplement le désir de faire comprendre à ces futurs parents que plus JAMAIS ils ne dormiront comme ils le font aujourd'hui!

[Gloups]

Alors OUI les nuits avec un tout-petit sont difficiles, OUI il y en a qui dorment dès le début (l'exception qui confirme la règle) mais surtout OUI ils finissent tous par dormir correctement (un jour...).

Avec notre première fille, je peux affirmer que RIEN n'a été simple au niveau du sommeil. Je me souviens encore de nos premières nuits à la maternité et je me revois demander à la sage-femme:

- “Elle s'endort au sein ou dans nos bras mais lorsque nous la posons dans le berceau, elle se réveille et elle recommence à pleurer. Qu'est-ce qu'il faut faire?” [Primipare de luxe]

Je me souviens même de m'être excusée auprès de la puéricultrice qui venait chercher notre poupée pour le bain, c'est pour dire!! Je me suis excusée car la demoiselle dormait dans mon lit et qu'à ce moment là j'étais persuadée de commettre l'irréparable!!!

Puis nous sommes rentrés chez nous, les semaines ont passé et la fatigue s'est installée. J'essayais de demander de l'aide autour de nous mais les seules réponses que j'ai pu recevoir me disaient: "Ça passera...", "Il faut être patients"... Alors je suis absolument d'accord avec le fond de la réponse mais cela n'empêche pas de partager son vécu, de dire ce qui peut aider Bébé à mieux dormir. Grâce à notre connexion internet, j'ai alors découvert un monde dont j'ignorais l'existence... Des forums par centaines où des parents désespérés (comme nous) cherchaient des conseils pour améliorer leurs nuits. Des collections complètes d'ouvrages traitant du sommeil des Bébés et de toutes sortes de méthodes (miraculeuses) qui permettraient de retrouver des nuits paisibles. Avec le nombre d'heures que j'ai eu pour me pencher sur le sujet (avec Bébé greffé à moi, la seule chose ou presque que je pouvais

faire était lire), je me sens inspirée pour parler aujourd'hui de ce qui, pour nous, a permis de retrouver un sommeil réparateur.

 

Dodo

 

Alors, alors, quelles seraient donc les secrets à connaître pour aider nos petits à mieux dormir (ou comment retrouver un peu de calme la nuit)?

 

Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire?

    - Laisser pleurer votre Bébé sans le consoler.
    - Le laisser s'épuiser durant la journée pour qu'il tombe de sommeil en fin de journée.
    - S'énerver et changer sans arrêt la routine de Bébé.
    - Perdre patience.
 

Qu'est-ce que nous pouvons faire?

    - Être conscient que le rythme de sommeil d'un Bébé est différent de celui d'un adulte.
    - Savoir que le problème ne vient pas du Bébé sinon bien plus de notre part. En effet, les Bébés dorment "mal" de manière naturelle et ce depuis toujours, partout dans le monde. Ceci est un fait et c'est à nous d'apprendre à nous reposer dès que l'occasion se présente... 

L'importance des siestes

Il est indispensable que votre Bébé fasse plusieurs siestes durant la journée, cela lui permet de ne pas s'épuiser et d'être plus calme en début de soirée. Si votre Bébé dort à peine en journée, il faut faire en sorte de le coucher lorsqu'il se montre fatigué, même s'il faut pour cela l'aider à s'endormir (le bercer, s'allonger auprès de lui). Pour que votre Bébé adopte un rythme de siestes, il est important d'établir un véritable rituel comportant différentes étapes (toujours les mêmes) qui lui permettront de glisser doucement vers le sommeil. N'hésitez pas à noter durant plusieurs jours les horaires auquels vous couchez votre Bébé, combien de temps dure sa sieste et comment il s'est endormi (au sein, dans vos bras, etc.). Cette observation vous permettra d'apprendre à mieux connaître son rythme et de pouvoir ainsi l'aider à s'endormir plus tranquillement. N'oubliez pas qu'une fois passé le moment propice, Bébé s'énerve et il est alors bien plus difficile de le coucher.

Le rituel du coucher
 

La mise en place de rites, répétés chaque soir au moment de la mise au lit, aide de façon efficace les enfants à rompre avec les activités de la journée et à se préparer au sommeil.

Le Bébé repère vite que l'on enchaîne dans le même ordre le bain, le dîner, etc. Cela l'entraîne naturellement vers le lit.

À cet âge, il ne s'agit que d'une ébauche de rituel destiné avant tout à tranquiliser l'enfant et à l'aider à se détendre. Mais avec le temps, les habitudes vont prendre de l'importance et le rituel devenir quasiment immuable. Attention alors à ne mettre en place que des habitudes que vous pourrez tenir des années!


Le rituel est très important pour indiquer à votre Bébé que l'heure de se coucher approche. Il suffit en général d'une semaine d'application pour voir le résultat. La routine doit être flexible et agréable pour tous car une fois mise en place, elle fera partie de votre quotidien. Il s'agit d'accomplir les mêmes gestes, dans le même ordre et à la même heure. Si un jour vous vous retardez, il suffit de raccourcir chaque étape pour ne pas trop décaler l'heure du coucher.


Quelques idées pour votre routine:

    - Bain
    - Massage
    - Dîner (Tétée / Biberon / Soupe, etc.)
    - Comptines, berceuses.

Il faut se souvenir que le rythme de nos activités doit ralentir doucement afin de préparer notre Bébé au sommeil. Chez nous la télévision n'est jamais allumée après l'heure du bain et nous évitons les jeux trop bruyants.

 

"Pour qu'un enfant s'endorme facilement, il faut vérifier son environnement: tout doit inviter au repos. L'intensité lumineuse doit être réduite, le volume sonore aussi et les activités de la maison doivent être calmes. Cela peut être difficile car la plupart des adultes, lorsque nous rentrons le soir, avons beaucoup à faire et cela coïncide avec le moment de coucher les enfants... N'oublions pas non plus de vérifier la température de la chambre, s'il fait trop chaud cela retarde le moment de l'endormissement."

 

Il ne faut pas oublier que le développement de votre Bébé passe par de nombreuses étapes qui ont forcément des conséquences sur la qualité de son sommeil. Les coliques, les poussées dentaires, les maladies infantiles, les vaccins, les pics de croissance, la crise de l'angoisse de séparation et tout ce qui concerne les changements de son quotidien (début à la garderie, déménagement, voyages, etc.).

 

Enfin il faut rester conscient que tout cela finira par passer et bien plus vite que nous l'imaginons... 

 

Dodo1Sources:

Le guide des Mamans débutantes, Anne Bacus

Dormir sin lágrimas, Rosa Jové

www.dormirsinllorar.com

 

BB LIT~1