Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 Sep

Cinq années ont passé...

Publié par Madame Ordinaire  - Catégories :  #Des mots, des maux?

Cinq années ont passé...

Évidemment, j'ai bien du mal à croire que cinq années se soient véritablement écoulées. Cinq ans, cela me semble presque impossible puisque ce manque d'elle est toujours autant chevillé à mon corps. L'absence d'une mère peut-elle être un jour comblée?

En apparence, rien n'a changé. Le sourire sur mon visage est toujours le même, mon optimisme et ma volonté d'aller toujours de l'avant demeurent intacts mais qu'en est-il de cet équilibre intérieur que je pensais inébranlable ? J'ai constamment l'impression d'avancer sans filet de sécurité, sans quiconque capable de me conseiller sans juger, sans personne pour oser me dire que je peux me tromper.

Avec le temps, j'ai l'impression que l'on ose moins parler d'elle. C'est un peu comme si passé un certain temps, il fallait mettre son deuil en sourdine, comme s'il était préférable d'en faire une affaire personnelle. 

Aujourd'hui, comme les années passées à la même date, je vais me rappeler de tout ce qui nous est arrivé ce même jour de 2013. Ce jour où tout a basculé, ce jour depuis lequel tout a changé.
Je vais me rappeler de cette journée mais je vais surtout continuer à faire ce que je fais depuis cinq années. Faire vivre son souvenir pour surtout ne rien oublier...

Cinq années ont passé...
Cinq années ont passé...

Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.

Victor Hugo

Commenter cet article
K
De gros bisous, Anaïs. <3
Répondre
M
Merci pour ton petit mot Isabelle, certaines périodes sont plus difficiles que d'autres...
D
Ces lignes sont très émouvantes et touchantes. Elles me touchent en plein coeur.<br /> Je ne crois pas qu'on n'oublie parce qu'on en parle moins, ... tout est différent, c'est tout..."avec le temps" rien ne passe, tout reste, mais on finit par ne garder que les beaux souvenirs, les sourires, les idées, ce qu'elle aimait, bref, tout ce qu'elle nous a transmit pour que nous puissions le transmettre à notre tour.<br /> C'est peut être aussi ça "faire vivre son souvenir" (en tous les cas, pour moi, ça peut l'être).<br /> J'avais 20 ans quand j'ai perdu ma mère. J'en ai 56.<br /> Beau week end......
Répondre
M
C'est exactement ce que je ressens. Avec le temps rien n'est plus facile et l'absence ne semble pas moins pesante mais on apprend doucement à vivre avec cette peine. Cette capacité à garder aussi vivant le souvenir est ce qui nous permet de continuer le travail de deuil au quotidien.<br /> Merci pour ces quelques lignes qui me touchent beaucoup également.
V
Comme ton post me touche ! Plus de 6ans déjà que ma mère me manque profondément et le temps n’y fait rien. La douleur de son départ s’est estompée mais le manque d’elle n’a fait que décupler. Tous ces moments et événements que nous partageons en famille ou entre amis où sa présence me manque effroyablement. Effectivement la vie continue mais il est où mon garde-fou, ses paroles rassurantes qui m’encourageaient, me permettaient d’avancer sans avoir l’impression de trop me tromper.<br /> Alors oui je parle toujours d’elle avec mon père, ma sœur et nos enfants respectifs. Elle adorait ses petits-enfants, voyait en eux leur qualité et faisait de leurs petits défauts des atouts pour leur vie future.<br /> Merci et bons souvenirs…
Répondre
M
Efffectivement, c'est lors des moments partagés en famille que le manque se ressent le plus. Ce sont tous ces petits évènements que l'on n'a pas la chance de pouvoir partager qui me rendent le plus triste. Tout ce que j'aurais aimé lui montrer ou lui raconter et que je dois garder pour moi... <br /> Merci pour tes mots et ce partage de ressenti ♥

Archives

À propos

Blog Lifestyle d'une Bretonne Expatriée