Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...

Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...

Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...

Hier matin au réveil, pas un nuage dans le ciel.
À deux jours de la rentrée, je savais parfaitement qu'il aurait fallu finir l'inventaire des fournitures scolaires et songer à étiqueter les affaires de mes Demoiselles mais...
Avec une si belle journée, impossible de rester enfermées!

Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...

Après avoir décidé de relâcher un peu la pression avec cette histoire de rentrée, nous avons pris la route vers la côte pour rejoindre un endroit où je m'étais promis de revenir pendant l'été.
Une fois le ravitaillement effectué à la Boulangerie des Menhirs (indispensable!), nous sommes arrivées au pied du phare de Trézien.

Comme à chaque fois que j'ai l'occasion de monter dans un phare avec mes Demoiselles, je suis obligée de les freiner au maximum tant elles sont impatientes d'arriver tout en haut!

Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...

Nous avons essayé de prendre notre temps pour grimper les 182 marches qui conduisent tout en haut de la tour mais elles ont malgré tout découvert la vue bien avant moi!

La chance nous a permis d'arriver au moment où la guide commençait ses explications concernant le panorama qui s'étendait sous nos yeux. L'horizon était tellement dégagé que nous pouvions reconnaître sans la moindre hésitation chacun des éléments qui rendent unique ce paysage.

Le phare de Kermorvan, l'archipel de Molène, Ouessant, le phare du Four.
Leur présence marquait parfaitement la limite entre le ciel et la mer...
 

Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...

Le phare de Trézien date de la fin du XIXè siècle.
Sa construction fut ordonnée suite à l'échouage d'un torpilleur sur l'un des récifs les plus dangereux de la côte, la Vinotière.
Édifié en granite, il est haut de 37 m au-dessus du sol. Au sommet de la tour, sa lanterne est équipée d'un feu directionnel qui est aligné sur le phare de Kermorvan.

Si toutes ces informations me passionnent, je suis consciente que mes Demoiselles n'y accordent que bien peu d'importance. En revanche, elles connaissent parfaitement les noms des phares qui bordent le littoral et elles sont toujours enthousiastes à l'idée de monter des dizaines de marches!

Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...

Une fois redescendues, nous avons pris la direction de la Pointe de Corsen afin de dévorer notre sablé d'Iroise tout en admirant le paysage...

Le mois d'août touche à sa fin et c'est toujours avec une légère nostalgie que je vois le mois de septembre revenir. Les jours sont déjà bien moins longs qu'il y a quelques semaines mais hors de question de songer à l'automne qui approche. L'été n'est pas encore terminé alors vive les belles journées ensoleillées!

Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...
Et d'en haut, voir l'été s'éloigner...

Rendez-vous sur Hellocoton !