Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Jeannette

Jeannette

Jeannette

Elle aurait eu 88 ans ce samedi mais vendredi soir les yeux de Mamy se sont fermés pour toujours.
Le matin même, je tenais sa main dans la mienne et je ne réalisais pas à ce moment là que ce serait pour la dernière fois.

Jeannette était née le 3 octobre 1927 à Vitré en Ille-et-Vilaine, elle était l'aînée d'une fratrie de treize enfants.
Les récits de son enfance et de son adolescence m'ont toujours passionné car malgré les difficultés évidentes du quotidien à cette époque, elle savait me confier ses meilleures anecdotes.
J'aimais l'entendre me raconter la période où elle a vécu au Château de Vitré, son arrivée à Brest en août 1945, la période délicate de l'occupation allemande dans notre région, sa rencontre avec celui qui deviendrait par la suite mon grand-père...

En revenant sur Brest il y a deux ans, ma Grand-Mère avait repris une place très importante dans ma vie et le vide qu'elle a laissé en nous quittant sera extrêmement difficile à combler.
Mes Demoiselles encaissent péniblement la nouvelle et malgré les explications qui leur ont été données, elles se sont appliquées à faire des dessins pour l'anniversaire de leur Grand-Mamy adorée...
Qu'il est difficile de les apaiser et de les rassurer, quelle torture de retrouver ma toute petite en larmes enfermée dans son placard lorsque le chagrin vient la submerger.

Comme dans chaque épreuve qui nous est imposée, je m'efforce de remercier la vie pour chacun des instants qu'elle m'a donné la chance de partager à ses côtés. J'avais une Grand-Mère incroyable et je me dois désormais de lui rendre hommage en faisant vivre le mieux possible son souvenir.

Demain nous lui dirons au revoir à jamais et j'espère être assez forte pour lire les derniers mots que je souhaite lui adresser...

Edit du 07/10/2015
Suite aux nombreux messages de soutien et de réconfort que j'ai reçus après l'annonce du départ de ma Grand-Mère, je tenais à vous remercier pour chacun des mots que vous m'avez adressés.
La journée d'hier fut ponctuée de moments infiniment douloureux mais je suis tout de même parvenue à lire le texte que j'avais écrit. J'ai eu envie de le garder ici...

Ma Chère Mamy,
Fini le lit médicalisé dans la salle à manger, le déambulateur qui te permettait de marcher, le fauteuil électrique qui t'aidait à te relever, les aides à domicile pour te faire à manger et les infirmières pour venir te soigner.
Tout cela est désormais terminé...
Tu n'as plus à craindre pour ton honneur ou pour ta dignité.
Dans notre cœur, la perte de ta mobilité ainsi que tous les ennuis de santé que tu as surmontés n'ont jamais rien changé.
Tu es restée cette Grand-Mère incroyable avec qui il était si agréable et enrichissant de discuter, avec qui chaque moment partagé demeurera gravé à jamais.
Ce qu'il nous reste aujourd'hui est la sincérité de ton amour, la force de tes valeurs, un modèle de dynamisme, de courage et de foi que tu as toujours incarné.
Mamy, Grand-Mamy.
Il y a seulement quelques jours, tu étais encore auprès de nous...
Le bruit de tes baisers, la chaleur de tes joues, la douceur de ton sourire et le parfum dans ton cou seront pour toujours parmi nos plus précieux souvenirs.

Jeannette

Rendez-vous sur Hellocoton !