Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
¡ Vacaciones !

¡ Vacaciones !

¡ Vacaciones !

Le ciel était gris le jour où nous avons pris la route et les températures automnales nous ont tenu compagnie jusqu'aux frontières bretonnes.
Une fois passée la Loire, les nuages se sont dissipés et le thermomètre a commencé à grimper. Nous avons vu le paysage changer, les champs de tournesols ont remplacé ceux de maïs, les noms de villes sur les panneaux nous rappelaient en permanence que nous descendions vers le sud.

Après une halte dans les Landes, nous avons traversé les Pyrénées dans le brouillard puis l'immensité aride des terres aragonaises et nous sommes arrivées à Castellón sous un soleil de plomb.
Il nous a fallu un peu de temps pour nous réhabituer à cette chaleur étouffante et la première nuit fut assez chaotique...
Petite I. s'inquiétait d'avoir aussi chaud: "Mais Maman, on va fondre ici"!

Alors notre rythme s'est adapté, nous avons réappris à sortir très tôt le matin ou le soir en fin de journée. Nous avons ralenti la cadence et nous avons accepté que ces vacances soient vraiment reposantes!

Centre ville de Castellón de la Plana
Centre ville de Castellón de la Plana
Centre ville de Castellón de la Plana
Centre ville de Castellón de la Plana
Centre ville de Castellón de la Plana
Centre ville de Castellón de la Plana
Centre ville de Castellón de la Plana

Centre ville de Castellón de la Plana

Nous avons retrouvé les plats colorés et les horaires décalés. On se lève à n'importe quelle heure, on dîne à la nuit tombée, on relâche les principes et on savoure le goût d'ici!
Fideua, calamares a la romana, pescaditos fritos, pulpo a la gallega, paella, ensaladas, granizados, sangria, helado, sandia...

Nous avons repris goût à ce quotidien où l'on vit pieds nus, les jambes et les bras à l'air. Pendant quinze jours nous avons oublié la sensation d'une veste sur nos épaules ou d'un pantalon serré à la ceinture. Le retour à la réalité est assez rude!

¡ Vacaciones !
¡ Vacaciones !
¡ Vacaciones !
¡ Vacaciones !
¡ Vacaciones !

Nous avons retrouvé les terrasses du port et ces endroits où nous sommes allés tant de fois nous promener.
La couleur du ciel n'a pas changé, l'ambiance des lieux non plus.
C'est toujours rassurant de voir que même si le temps file toujours plus vite, nos repères restent inchangés.

Port de Castellón de la Plana
Port de Castellón de la Plana
Port de Castellón de la Plana
Port de Castellón de la Plana

Port de Castellón de la Plana

Nous avons profité pleinement de la Méditerranée et de ces bains que l'on prend sans réfléchir à la température de l'eau. Nous avons passé un nombre d'heures incalculable les pieds dans le sable à voir le jour décliner.
Ce moment de la journée est sans conteste mon préféré...
Je me suis régalée à voir mes Demoiselles aussi bien dans leur élément ici qu'au bord de l'océan. L'absence de marée ne les a même pas interpellées!

Benicàssim
Benicàssim
Benicàssim
Benicàssim
Benicàssim
Benicàssim

Benicàssim

Pendant ces quinze jours passés là-bas, j'avais imaginé que nous aurions pu partir à la découverte de nouveaux endroits. J'aurais beaucoup aimé revoir des endroits comme Peñiscola ou même Oropesa mais ce sera pour la prochaine fois. J'ai finalement su me contenter des moments passés en famille ou entre amis, même si je me suis accordée deux journées incroyables à Barcelone!

¡ Vacaciones !
¡ Vacaciones !
¡ Vacaciones !

Cela fait déjà une semaine que nous sommes rentrées d'Espagne et j'ai déjà oublié pourquoi j'ai tant râlé contre ces températures excessives. Ici nous avons ressorti les manches et parfois même quelques paires de chaussettes mais c'est avec beaucoup de plaisir que nous avons retrouvé notre bout du monde!

Et vous ces vacances, ensoleillées ou pas trop?

¡ Vacaciones !

Rendez-vous sur Hellocoton !