Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Gâteau aux pommes et à la "peau de lait"

Gâteau aux pommes et à la "peau de lait"

Gâteau aux pommes et à la "peau de lait"

C'est en discutant avec ma grand-mère que j'ai décidé de tenter cette recette. Je lui faisais part de ma joie d'avoir trouvé une ferme à proximité de chez moi où je vais désormais chercher du lait frais pour mes yaourts, elle me racontait ses souvenirs de l'époque où elle y allait à pied avec le fameux pot en fer-blanc. Elle riait encore à l'évocation de son frère faisant tourner la laitière autour de son bras sans jamais en renverser une goutte!

Je lui demandais si elle avait déjà entendu parler du "gâteau peau de lait" et à voir son enthousiasme, je me suis dis que je devais moi aussi faire quelque chose avec cette crème que je récupère après avoir fait bouillir mon lait...

Ingrédients:

150 g de farine (du moulin pas très loin).
100 g de sucre.
200 g de "peau de lait" (compléter avec de la crème fraîche si la quantité récoltée est inférieure).
2 œufs (de la ferme également).
1 pomme

Préparation:

Préchauffer le four à 170º C.
Mélanger la "peau de lait" avec le sucre, ajouter les jaunes d'œuf puis la farine tamisée.
Ajouter les morceaux de pomme, mélanger à nouveau.
Battre les blancs en neige puis les ajouter doucement au mélange précédent.
Répartir la pâte dans des ramequins.
Enfourner pour 30 minutes.

Dégustation:

Ce gâteau me rappelle la texture du Far Breton mais avec une dose supplémentaire de moelleux grâce à cette crème du lait et ces blancs battus en neige.
Un vrai délice à déguster tiède au moment du goûter!

Gâteau aux pommes et à la "peau de lait"
Gâteau aux pommes et à la "peau de lait"

Avant de consommer ce lait, on le faisait bouillir, en ayant soin de mettre au fond de la casserole un anti-monte-lait, petite rondelle émaillée qui, dès que le lait commençait à bouillir, s'agitait au fond du récipient, avertissant ainsi qu'il allait monter et déborder.
Quand il était refroidi, sa surface était ridée d'une épaisse peau jaunâtre, un peu gluante, que l'on enlevait soigneusement car les enfants détestaient trouver dans leur café au lait cette masse un peu gélatineuse qui flottait sur la tasse de leur petit déjeuner. On la conservait dans un récipient pendant quelques jours, jusqu'à en avoir suffisamment pour confectionner un gâteau dit "gâteau peau de lait".

Le goût des souvenirs - Quand nos grand-mères étaient enfants

Rendez-vous sur Hellocoton !