Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Tout droit vers le sud ☼

Tout droit vers le sud ☼

Tout droit vers le sud ☼

C'est une décision que j'ai prise rapidement mais non sans une certaine dose d'appréhension et quelques nuits d'insomnie. À quelques jours des vacances de la Toussaint, j'ai décidé de prendre la route avec mes Demoiselles pour aller chercher un peu de soleil du côté de Castellón.

Nous sommes parties de Bretagne (sous un vrai crachin breton) pour un périple de 1500 kms vers l'Espagne. Pour ce voyage, j'ai préféré faire preuve de bon sens en divisant notre trajet en trois parties: 600 km le premier jour, 500 km le second et 400 km le dernier jour. Je dois dire que je me félicite encore de cette sage décision car cela nous a permis d'éviter la crise de nerfs au volant de découvrir de très beaux endroits.

Notre première étape s'est faite à Marcillac, en Gironde. Nous avons passé la nuit au Domaine des Tilleuls où nous avons pu apprécier un cadre de carte postale: des vignes à perte de vue...

Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼

À ce moment du voyage, nous avions déjà retrouvé le soleil et la chaleur. L'angoisse du départ avait laissé la place au plaisir de la découverte et au bonheur de partager ces moments avec elles.

Nous avons poursuivi notre route vers l'Espagne et lorsque j'ai annoncé aux Demoiselles que nous avions passé la frontière, elles m'ont demandé:

"Alors si nous sommes en Espagne, il est où Papa?"

La distance et le temps (et la patience!) sont des concepts toujours aussi flous pour mes petites aventurières!

Notre deuxième étape s'est fait à Tudela, dans la province de Navarre en Espagne. Nous sommes arrivées en milieu d'après-midi et cela nous a permis de nous remettre en douceur au rythme à l'espagnole. Il n'y avait personne dans les rues à ce moment là! Ce n'est que vers 18h00 que la ville s'est réveillée. Terrasses ensoleillées, rires d'enfants et courses poursuite dans les ruelles pavées.

Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼
Tout droit vers le sud ☼

Nous avons pris notre temps pour le dernier morceau de route. Nous n'étions pas pressées, il faisait une journée incroyable et les paysages sauvages de la région aragonaise captivaient mon regard. Nous sommes passées à proximité du Parc Naturel des Bardenas Reales puis de Saragosse où j'ai eu l'occasion de passer quelques jours l'année dernière. Nous avons allumé la radio pour retrouver l'accent d'ici et nous réhabituer à chanter au lieu de parler.

Au final, ce sont donc 1500 km parcourus, près de 20 heures de conduite, une bonne dizaine de cafés avalés, quatre ou cinq dessins animés, un "Maman le monsieur nous a doublé! Double-le toi aussi! Ma chérie, le monsieur conduit une Maserati. Maman, c'est quoi une Maserati?", une poignée de sucettes jetée par-dessus mon épaule, plusieurs sandwichs sur des aires de repos et un nombre incalculable de "Maman, on est bientôt arrivées?".

Nous sommes finalement arrivées à Castellón et j'étais soulagée que tout se soit bien passé. Je suis heureuse de voir les Demoiselles à l'aise n'importe où et je suis fière de cet équilibre qui se construit entre leurs deux pays...

*****

Le moment du retour arrivera bien assez vite mais pour le moment il me reste encore à réfléchir si je décide de faire à nouveau deux étapes ou si je m'aventure à n'en faire qu'une... En attendant la fin du séjour, je vous laisse avec quelques images animées de ces 1500 kms que nous avons parcourus!

Psss. J'avais déjà voyagé seule avec mes Demoiselles et j'en gardais un souvenir assez mitigé... À relire ICI.

Info. J'ai quelques difficultés à recevoir les messages qui me sont adressés via l'onglet "Contact" situé dans la barre de menu. N'hésitez pas à m'adresser vos messages à l'adresse anais@madameordinaire.com si vous n'avez reçu aucune réponse de ma part...

Rendez-vous sur Hellocoton !