Madame Ordinaire

Madame Ordinaire

Menu
Garder le cap en toute sérénité

Garder le cap en toute sérénité

Garder le cap en toute sérénité

Cet article était en cours de rédaction le jour où j'ai appris que je ne reverrai plus jamais ma mère.

Avant ce moment là, ma seule préoccupation était d'organiser du mieux possible le quotidien de mes demoiselles suite à notre retour en France. Entre les démarches administratives, la recherche de logement et notre hébergement provisoire, les imprévus du quotidien et les déceptions en tous genres, je ne pouvais pas me permettre de flancher.

Toujours de bonne humeur, toujours à aller vers l'avant, ne jamais laisser voir la moindre trace d'une nuit d'insomnie ou l'ombre d'une préoccupation.

Sincèrement, j'avais parfois bien du mal à rester patiente et sereine en fin de journée mais je m'accrochais à l'idée que ce n'était qu'une mauvaise période à traverser... Ce n'était pourtant que le début!

La disparition de ma mère et les situations odieuses auxquelles j'ai été confrontée ensuite auraient pu me faire littéralement exploser. J'aurais pu me laisser sombrer, regretter d'avoir pris cette décision folle de revenir auprès de ceux qui m'ont tant manqué... J'aurais bien voulu partir à n'importe quel endroit où l'on aurait mis des jours à me retrouver. Partir pour gratter juste un peu de temps pour moi. Du temps pour pleurer, pour hurler aussi et pour espérer que la douleur pouvait rester loin derrière moi.

Mais il n'en est rien... Dans la vie, il y aura toujours ces folies que l'on se doit de maîtriser et ces comportements raisonnés que l'on est obligés d'adopter. Alors on reprend pied, on rassemble ses forces et on regarde vers l'avenir car c'est inévitablement dans cette direction que l'on se doit d'avancer...

J'ai donc décidé de terminer ce billet afin de vous faire partager ce qui me permettait de gérer mes journées avant la triste nouvelle et que j'ai continué à suivre afin de garder un semblant d'équilibre.

Soigner son corps

Lors de mon précédent séjour dans le Finistère, j'avais été prise d'angoisses très violentes à mesure que le moment du départ approchait. Je m'étais demandé comment j'allais pouvoir gérer tout ça une fois que j'allais monter dans l'avion...
J'avais entendu parler des Fleurs de Bach et j'ai tout misé sur un flacon de Rock Rose. Le voyage s'est relativement bien passé, j'ai réussi à me détendre suffisamment et à retrouver un semblant de calme avant de retrouver ma maison et ma petite famille...

Les Fleurs de Bach possèdent des propriétés qui permettent de retrouver une harmonie intérieure, physique et psychique. Elles ont un effet positif sur la gestion des émotions et des humeurs, autant dire que j'ai eu l'occasion de sortir à nouveau mon flacon...

J'ai commencé également une cure de jus d'argousier pour faire le plein de vitamines en ce début d'automne. L'odeur n'est pas terrible mais une fois dilué dans un verre de jus d'orange, ça n'a pas vraiment de goût. Reste à savoir si c'est grâce à cela que j'arrive à tenir le coup malgré des nuits raccourcies!

En matière de soin, je n'ai envie que de douceur alors j'ai adopté la douche gommante à l'amande de chez l'Occitane ainsi que la crème pour les mains de la même gamme. Lorsque tout est rude autour de soi, rien de tel qu'une bulle de douceur dans la salle de bain pour parvenir à se détendre...

Garder le cap en toute sérénité
Garder le cap en toute sérénité
Garder le cap en toute sérénité

Occuper son esprit

Il me suffit généralement d'une jolie couverture, d'un titre qui me parle ou d'un résumé dont le sujet me touche pour que de nouveaux livres viennent rejoindre ma collection.

Parmi ceux que j'ai achetés durant ces dernières semaines, j'ai beaucoup aimé le carnet de coaching 100 % lâcher prise écrit par Laurence Pinsard car il m'aide à prendre du recul sur ma situation actuelle. Il s'agit d'un répertoire où sont classés des mots clés tels que Essentiel, Harmonie, Pensée positive ou Simplicité. Grâce à des couleurs agréables, des exercices ludiques et un format pratique, je le regarde régulièrement avant d'aller me coucher.

Un autre livre dont le contenu m'a apporté une bonne dose de sérénité est celui de Sioux Berger, 10 minutes pour être zen. J'avoue l'avoir consulté complètement dans le désordre, selon mes besoins du moment, et son sommaire s'est alors avéré très utile. Je me suis arrêtée à plusieurs reprises sur la partie intitulée "Zen dans votre tête" car c'est ce que je recherche actuellement mais je ne compte pas pour autant ignorer le reste de l'ouvrage.

Au chapitre "Décelez l'extraordinaire dans l'ordinaire", je me suis arrêtée sur la phrase suivante:

"Un peu comme si vous veniez de survivre à un tremblement de terre, essayez de temps à autre de regarder le monde autrement, d'une façon plus zen : vous vous levez le matin et vos enfants sont souriants, en bonne santé. Ouvrez les volets et regardez le soleil se lever. Dites lui bonjour!".

En mettant de belles phrases dans mon quotidien, j'accueille chaque nouvelle journée avec davantage de courage.

Garder le cap en toute sérénité
Garder le cap en toute sérénité
Garder le cap en toute sérénité

Occuper ses mains

Ça faisait bien longtemps que j'avais mis de côté mes perforatrices et mes tampons de scrapbooking. Lorsque j'ai préparé mes affaires pour mon retour dans le Finistère, je n'ai pourtant pas résisté à emporter quelques bricoles au cas où j'aurais besoin de m'occuper le temps de retrouver du travail. J'avais commencé un jour cet album qui regroupe mes photos préférées de notre Petite I. jusqu'à ses deux ans mais j'étais loin de l'avoir terminé. 

Quand je m'installe avec mes morceaux de papiers et mes belles images, j'arrive à me concentrer sur mes souvenirs de cette douce période et j'écarte alors ces autres pensées qu'il m'est plus difficile de laisser défiler.

En occupant mes mains, je parviens à contrôler ce que je ressens et à gérer mes émotions. Un peu de ménage, du temps passé en cuisine ou devant une quelconque activité manuelle, ma tête arrête de ressasser et je me consacre uniquement à ce qui occupe mes mains...

Garder le cap en toute sérénité
Garder le cap en toute sérénité

Je n'ai pour le moment pas trouvé de remède miracle pour que le deuil soit moins lourd à porter mais ce dont je suis convaincue, c'est que les journées sont plus faciles à affronter lorsque l'on parvient à s'occuper. Pour le reste, je pense que seul le temps et son rythme inaltérable est capable d'alléger notre peine.

Si vous avez d'autres conseils à me faire partager, n'hésitez pas à vous exprimer...

Un pas à la fois,
Une respiration à la fois,
Un mot à la fois,
Un jour à la fois.
Sois doux avec toi-même.
Donne-toi un peu de temps.

Mathilde et Sébastien Forestier

Rendez-vous sur Hellocoton !